GumShoe est le modèle de chaussures de la marque néerlandaise Explicit Wear qui a créée le design de la chaussure à la semelle en chewing-gum. Ce même chewing-gum provient de la ville d’Amsterdam qui est recyclé et transformé pour obtenir une semelle. 

Le chewing-gum, un fléau environnemental

Les chewing-gum sont les deuxièmes déchets les plus importants après les mégots de cigarettes. Ils mettaient environ 20 ans à se décomposer dans la nature. Ce fléau coûte très cher en nettoyage. Ce sont près de 1,500 tonnes de chewing-gums qui se retrouvent sur les trottoirs des Pays-Bas chaque année. L’organisation du marketing urbain d’Amsterdam, le designer d’Explicit Wear et la société de développement durable Gumdrop ont collaboré pour concevoir la GumShoe dont la semelle est composée de 20 % de chewing-gums recyclés. Pour nous chez SAUVAGES News c’est une avancé technologique mais surtout environnementale et les chewing-gum collés sous les chaussures on en a marre !

Crédit photo: Zero Waste Europe

Des chaussures mais pas seulement

Le but est double pour la ville d’Amsterdam et ses associés qui souhaitent d’abord pouvoir recycler ce type de déchets mais aussi de communiquer sur l’enjeu de cette chaussure. L’enjeu est de faire prendre conscience aux gens l’ampleur de la pollution causé par les chewing-gum. En plus de cette initiative, Gumdrop a créé de petits collecteurs sous forme de porte-clés pour les particuliers et de mini-poubelles pour les municipalités, eux-aussi fabriqués à partir de gomme recyclée. Enfin, afin de ne pas s’arrêter aux chewing-gum recyclé, les concepteurs réfléchissent à un système permettant aux clients de faire remplacer les semelles qui seraient alors recyclées.

Du chewing-gum à la semelle

Il n’y a pour le moment que 20% de la semelle qui sera composée de chewing-gum, chez SAUVAGES News on espère qu’ils arriveront à augmenter ce pourcentage. Disponible en rose et en noir dès l’été 2018. Pour comprendre comment la semelle est faite. Pour mieux comprendre la fabrication des Gumshoe allez jeter  un oeil sur l’excellent article de Caroline LEJAMBLE.

Partager: