Mini devient une vraie petite bombe électrique

Le salon automobile de Francfort commence cette semaine. Mini y dévoilera la Mini Electric Concept. Ce prototype donne les lignes principales de la Mini électrique de série pour 2019. Les filles vont adorer cette version propre !

Annoncée comme l’une des plus grosses nouveautés du prochain salon automobile de Francfort (Allemagne), Mini devient une vraie petite bombe électrique. Même s’il ne s’agit encore que d’un concept, cette Mini Electric Concept (de son nom officiel) préfigure la version de série de la voiture, confirmée il y a quelques semaines par BMW, propriétaire de la marque. Destinée à la ville, avec l’esthétique de la Mini moderne, cette voiture représente un atout indéniable pour le groupe allemand, alors que la concurrence sur ce segment s’intensifie, de Tesla à Volkswagen.

 

Mini devient une vraie petite bombe électrique

 

Un hommage à la MINI E

Cette Mini n’est cependant pas la première Mini électrique du XXIe siècle. En 2008, BMW avait en effet converti 600 Mini à moteurs thermiques en Mini électriques, en installant les batteries dans le coffre, et en remplaçant le bloc thermique par un moteur électrique. Ce concept avait alors été baptisé la MINI E.

BMW avait prêté les 600 MINI E à des conducteurs volontaires en Allemagne, en France ou en Grande-Bretagne. Le but était d’étudier leurs besoins au quotidien, et leurs attentes par rapport à la voiture électrique. A l’issue de l’expérience, de nombreux « cobayes » n’avaient pas voulu rendre la voiture, signe de son succès. De nombreux éléments techniques de la BMW i3, sortie en 2013, découlaient de cette MINI E.

BMW a aussi profité de l’occasion pour tester des éléments de design en fibre de verre, par exemple pour les jantes, dont certaines parties sont imprimées en 3D. La fibre de verre offre plus de légèreté et donc forcément plus d’autonomie à cette Mini électrique.

 

Mini devient une vraie petite bombe électrique

 

Mini et BMW ne donnent pour le moment aucun détail technique sur cette nouvelle Mini. Reprendra-t-elle les dernières évolutions de la i3, dont la nouvelle batterie 94Ah? Elle offre jusqu’à 255 kilomètres d’autonomie selon le nouveau cycle d’homologation WLTP. La i3 version 2017 offre également une puissance allant de 170 à 184 chevaux. De telles puissances seront-elles suffisantes pour une Mini électrique. Dans sa gamme, Mini dispose déjà d’une version hybride rechargeable du Countryman.

 

Mini devient une vraie petite bombe électrique

La fin de la BMW i3 ?

Elle pourrait surtout enterrer la BMW i3 qui ne décolle pas. Cette mini offre en revanche une jolie réponse à la Tesla Model 3 avec un coté sexy en plus. Pour ce qui est des nouvelles Nissan Leaf ou encore de l’Opel Ampera-e on est loin de la séduction. Après le Combi de Volkswagen, la Mini est le 2e modèle automobile mythique à renaitre cette année en version électrique, affaire à suivre cette semaine avec l’ouverture du salon…

Source.

Share: