L’île de North Sentinel dans l’archipel Andaman dans l’océan Indien est une île paradisiaque mais pourtant dangereuse. Peuplée par les Sentinelles, un peuple hostile qui vit coupé du monde extérieur. Ils seraient environ 200 individus sur l’île ayant une superficie de 72 km².

Les origines de ce peuple mystérieux

Il est probable qu’aucun peuple au monde ne soit plus isolé que les Sentinelles. On pense qu’ils sont les descendants de la première population humaine à avoir quitté l’Afrique. Et qu’ils vivent dans les îles Andaman depuis probablement 60 000 ans. Le fait que leur langue soit si différente de celles des autres peuples des îles Andaman suggère qu’ils n’ont pas établi de contact avec d’autres peuples depuis des milliers d’années.

Crédit photo : Christian Caron

Un peuple fragile et hostile

Un contact avec l’extérieur pourrait s’avérer fatal aux Sentinelles. Evoluant à l’écart du reste de l’humanité, la peuplade n’a pas de système immunitaire adapté aux agents infectieux que pourraient apporter des intrus. C’est pour cela que le gouvernement indien a interdit d’approcher l’île à moins de 5 km. Il est aussi interdit de filmer ou de photographier les autochtones.

Durant la seconde moitié du XXe siècle, plusieurs anthropologues indiens ont essayé de nouer contact avec les Sentinelles, sans véritable succès. Ils ne récoltent généralement que des volées de flèches.

La mort d’un missionnaire américain sous leurs flèches met en lumière la condition extraordinaire des Sentinelles. John Chau, 27 ans, a péri le 16 novembre 2018 en voulant évangéliser cette peuplade de l’île de North Sentinel, qui rejette avec hostilité les tentatives de contacts de la part du monde extérieur.

« Les droits et désirs des Sentinelles doivent être respectés, et il n’y a rien à gagner à accentuer le conflit et les tensions, et à créer une situation où davantage de mal est causé », a écrit l’ONG Survival International dans un texte envoyé à la presse.

Crédit photo: sur-la-plage.com

Pour vivre heureux, vivons cachés

Cette tribu vie à l’état sauvage depuis des milliers d’années, à écart de toute technologie. Les Sentinelles ont rejeter tout contact avec le monde occidental pour se protéger. Le gouvernement indien a interdit tout contact avec cette tribu. Permettant de respecter la volonté d’isolement et de mode de vie des Sentinelles. Pas de pollution, pas de voitures, pas d’électricité, que la nature, sa générosité, ses bienfaits et ses soubresauts. Bref, un peuple qui choisit de vivre de façon ancestrale et de défendre son royaume contre la modernité.

Chez SAUVAGES.fr, on admire ce peuple qui a su se protéger de toute cette technologie, pollution et modernité.

Crédit photo couverture : Capture d’écran YouTube/PatrynWorldLatestNew

Partager: