Un navire fonctionnant à l'énergie renouvelable

L’océan est peut-être ce qu’il y a de plus précieux sur notre planète. Hélas, il sert aujourd’hui de décharge pour tous les déchets en plastique. Heureusement que l’on peut compter sur certains acteurs comme la fondation Race for Water et son navire révolutionnaire pour changer les mauvais comportements.

Elle met en œuvre des solutions innovantes permettant de transformer les plastiques jetés en énergie renouvelable. Leur objectif : sensibiliser le public à la préservation de l’océan.

Comment ?

Pour y arriver, la fondation a su attirer l’attention aux quatre coins du globe grâce à son navire révolutionnaire. Ce dernier a mis de côté le gazole au profit de l’énergie renouvelable. Ce bateau de 100 tonnes est propulsé grâce à un système mixte solaire-hydrogène-kite.

Vous n’y croyez pas ? Et pourtant ce navire vient de réaliser un tour du monde sans dépendre d’aucune énergie fossile. Forcément chez SAUVAGES, on se devait de vous en parler.

Race for Water ne se contente pas de traverser le monde sur son super-bateau. A chaque escale, elle vient prêcher la bonne parole et démontre que l’innovation et de nouveaux modèles d’entreprises peuvent offrir des bénéfices économiques, écologiques et sociaux durables.

En effet, la fondation est consciente que nettoyer les océans efficacement n’est pas réaliste.

« Il faut traiter les déchets avant qu’ils n’atteignent l’eau. »

C’est donc en valorisant le traitement des déchets en plastique que Race for Water entend créer de nouvelles sources de revenus pour les populations les plus affectées par cette pollution.

ours polaire emprisonné par un déchet en plastique

Chez SAUVAGES, nous aimons répéter que la couleur de l’écologie n’est pas le vert mais bien le bleu. Notre planète est couverte à 71% d’océans d’eau salée, notre corps contient 65% d’eau… Que serait donc l’humanité sans cette planète bleue ?

Notre existence serait remise en question et pourtant, les océans sont toujours plus menacés par les pollutions d’origine humaine à commencer par les déchets en plastique. Il est donc temps d’agir ! Protégeons ensemble la ressource la plus précieuse de la planète.

Partager: