Réutiliser les bouteilles en verre pour les boissons, la recette gagnante

Réutiliser les bouteilles en verre mais pourquoi faire ? On le sait déjà nous pourrions faire beaucoup d’économie en remettant au goût du jour la bonne vieille méthode des consignes. L’arrivée des bouteilles en plastique a renversé ce bon vieux système. Les allemands semblent avoir compris la leçon avec l’apparition d’une nouvelle loi répondant à ce besoin de recyclage.

Réutiliser les bouteilles en verre est très avantageux :

Elles créent moins de déchets et contribuent à protéger l’environnement. Elles sont cependant plus coûteux et sont rarement vendus dans le commerce de détail. Beaucoup de consommateurs ne savent pas quelle est la différence exacte entre l’utilisation unique et les réutilisables. Pour le plus grand nombre, ils prêtent attention uniquement au prix et aux aspects pratiques lorsqu’ils font un achat. Cela oblige les détaillants et les producteurs de boissons à informer le client et à les convaincre des avantages d’un emballage durable.

 

La système consigne c’est l’avenir :

La consigne consiste à faire payer à l’acheteur d’une bouteille une petite somme supplémentaire qui lui est remboursée lorsqu’il rapporte la bouteille au magasin. Les bouteilles sont ensuite retournées dans les brasseries qui après les avoir nettoyées et inspectées les réintègreront dans leurs chaînes d’embouteillage pour être réutilisées sans transformation.

Ce principe était très courant en France il y a quelques dizaines d’années. Le verre est un matériau très résistant qui peut être réutilisé de nombreuses fois. Toutefois la consigne s’est heurtée à un problème économique. Pour être rentable, il convient de regrouper facilement ces bouteilles afin que la quantité justifie le déplacement. La prolifération de bouteilles spécifiques à chaque marque et la diminution des espaces de stockage au profit des surfaces de vente n’ont pas joué en faveur de ce système de consigne. Le coût de la manutention des consignes n’était pas toujours inférieur à celui de la production d’une bouteille neuve. Ce système de consigne reste aujourd’hui en place en France uniquement dans le milieu de la restauration.

 

Les fabricants ne font pas d’efforts :

Les discounters font pression car ils vendent principalement des bouteilles à usage unique à des prix très bas. Les entreprises telles que Lidl et Coca-Cola qui, à l’avenir, ne vendront plus de bouteilles réutilisables, optent uniquement pour des variantes à usage unique. Afin d’inverser cette tendance vers une utilisation unique, une nouvelle loi à vue le jour en Allemagne. Elle a pour objectif de donner une nouvelle impulsion pour promouvoir davantage la durabilité dans la vente de boissons. Et pour cause, chaque année en Allemagne c’est 17 milliards de bouteilles en plastique à usage unique qui sont vendues.

Pour exemple, si toutes les boissons sans alcool en Allemagne étaient vendues dans des bouteilles réutilisables, cela entraînerait une réduction de 1,25 million de tonnes d’émissions de CO2 par an. Selon Deutsche Umwelthilfe (Environmental Action Germany, DUH), cela équivaut à peu près aux gaz d’échappement émis par 575 000 voitures moyennes.

Les distributeurs vont devoir adapter bon nombre de choses suite à la mise en œuvre de la nouvelle loi. Après son entrée en vigueur le 1er juillet 2019, les panneaux indiqués sur les étagères devront indiquer quels produits sont à usage unique et réutilisables. Cela signifie que les clients pourront faire des choix plus éclairés sur ce qu’ils achètent. Il s’agit de donner un signal clair aux clients pour être plus respectueux de l’environnement lors des achats. L’intention, prévue par la loi, est d‘atteindre un quota de 70% d’emballages réutilisables pour les boissons.

La consigne c’est de rapporter votre bouteille de verre 😉

Pour que  cet article ne soit pas une bouteille jetée à la mer partagez le.

Réutiliser les bouteilles en verre pour les boissons, la recette gagnante

Article de Arnaud P.

Partager: