Que deviennent nos idées à la con ?

Nos idées à la con représentent une vraie problématique enfin pour ceux qui ont des idées. Il peut arriver de ne pas avoir d’idée du tout et là…

C’est la merde, le vide total dans la tête.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de Thibaut Labey qui semblent être un spécialiste du sujet. Je veux vous faire partager l’aventure de ce gars très cool, même si je n’ai pas eu la chance de le rencontrer. C’est le moment on vous commencez à vous dire que l’idée la plus merdique c’est probablement ce mag. Comment oser parler d’un gars que l’on connait pas à des gens que l’on ne connaît pas ?

Gros concept novateur je vais co-écrire cet article avec un gars qui pédale certainement en ce moment et qui n’a aucune idée de ce que je suis en train de faire. Voici un exemple d’une idée à la con (il est important d’illustrer le propos).

L’approche de Thibaut est d’une pertinence rare et me fait penser à un vieil adage. Qui n’a de tente n’a rien, non ça c’est uniquement pour ceux qui font du camping. Ma tante me dit souvent, qui ne tente rien n’a rien. Toujours là ? Encore une belle connerie qui semble contredire le principe d’épargne et vous poussez à la consommation abusive voir excessive. N’oubliez pas qu’avoir le nécessaire c’est savoir que vous avez l’essentiel, faut-il encore le définir.

 

Mais la question n’est pas là.

Thibaut semble avoir compris que parfois il faut passer à l’action et ça c’est intéressant.

Pour info l’essentiel c’est la phrase ci-dessus en gras.

L’aventure pousse à l’action et c’est bien la justification de ce mag. SAUVAGES c’est l’aventure du développement durable. Nous allons donc grandir ensemble et pour longtemps, la classe non ?

Que deviennent nos idées à la con ?

Il me semble que Thibaut catégorise les idées en trois familles, les simples qui fonctionnent mais qui servent à rien, les idées vraiment bien profondes mais qui servent à rien puisqu’elles ne sont pas comprises et enfin les idées à la con qui viennent polluer votre créativité et parfois même vous bloquer.

On rajoutera à cela la meilleure des catégories, l’idée simple qui fonctionne et qui sert à tous, mais bon là, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

#groscon

 

Vous ne réalisez rien parce que vous avez peur d’échouer.

Voilà c’est clair ! 

C’est la merde puisque en restant dans cette optique vous allez cumuler les idées de merdes et elles le seront de plus en plus. La seule solution c’est de passer à l’action et de réaliser l’une de vos idées qui se transforme en une envie. Thibaut l’explique très bien dans son article ICI. Il retrouve le bonheur de vivre tout simplement.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, « réaliser une idée simple et sans aucun sens ».

D’ici là vous pouvez follower le mec sur son vélo, c’est gratuit et cela pourrait même l’encourager, C’est ICI.

Crédits photos Thibaut Labey.

Article de Arnaud P.

 

Share: