Manger des insectes mais pourquoi faire ? Pour répondre à une telle question nous nous devions d’essayer, la réponse avec notre enquête dégustation spéciale « gastro ».

Manger des insectes ne fait pas vraiment parti de nos habitudes bien que nous soyons de vrais petits SAUVAGES. Notre excuse est simple, ils nous arrivent rarement d’en avoir sous la main. Pourtant il semble de plus en plus simple et fashion de s’imposer une dose d’adrénaline culinaire.

 

L’alimentation à base d’insectes pourrait bien se généraliser au cours des prochaines décennies. Pour cause il y a de plus en plus de monde à nourrir et manger des insectes est la solution pour y parvenir. Les prévisions parlent de 9 milliards d’êtres humains d’ici 2030. Deux milliards de personnes en consomment déjà, particulièrement en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

 

En Europe on commence à voir dans nos rayons des insectes mais quelles sont les risques et législations concernant cette nouvelle consommation ?

 

 

Pourquoi il faut faire attention ?!

 

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte et à plusieurs niveaux. Pour commencer il faut déjà bien choisir son insecte.  Il y a des risques d’ordre chimiques (venins, résidus de pesticides, d’antibiotiques ou de polluants organiques), biologiques (parasites, virus, bactéries), physiques (parties dures de l’insecte comme le dard, le rostre) et surtout allergènes. Des protéines à l’origine d’allergies, comme la myosine ou la chitine, que l’on retrouve chez les acariens, crustacés ou mollusques, sont ainsi également présentes chez les insectes.

 

Mais le danger peut également venir des conditions d’élevage.

 

Pour faire simple on ne connait pas grand-chose de cette consommation et il faut être ultra prudent. On connait une dizaine d’espace en Europe alors qu’il y en a plus de 2500 de consommées dans le monde. Nous avons gouté les vers de farine séchés goût BBQ. Pour être honnête une fois la barrière psychologique passée rien de dingue. C’est juste chiant à manger et cela colle aux dents. Dites-vous bien que des chips vous calerons plus le ventre alors je vous laisse imaginer les bonnes poignées qu’il faut s’envoyer. Mais la forte teneur en protéine n’impose pas d’en manger énormément alors vous pouvez voir ça comme un complément de votre petit plat de flexitarien.

Les personnes qui présentent des prédispositions aux allergies vous pouvez oublier les insectes pour l’apéro. On vous recommande de vous tourner vers les pistaches.

 

Inclusion de Grillons en bubble au Whisky, Cubique de Pain perdu aux Poires du restaurant Aphrodite

 

Pour les SAUVAGES qui souhaitent impressionner leurs potes ou bien se faire passer pour un véritable guerrier survivor on recommande l’expérience.

manger des insectes avec sauvages mag

@wehearit

La meilleure solution est de faire son propre élevage d’insectes. Pour cela il y a plusieurs méthodes bien connues des crasseux comme ne plus s’adonner au plaisir du ménage dominicale et laisser trainer quelques aliments sous la table. Vous pourrez toujours capitaliser sur une prolifération de petites bêtes 100% « HomeMade ».

 

Pour ceux que cela intéresse réellement et bien laissez-le nous savoir en commentaire. Si vous le souhaitez on se penchera sur le sujet afin de vous proposer de vraies solutions. Bien évidemment une petite dégustation est à la clé. Allez bon appétit les amis !

Article de Arnaud P.

 

 

Share: