Imaginez faire du vélo tout en purifiant l’air pollué des grandes villes. C’est le défi que s’est lancé Daan Roosegarde, designer et inventeur néerlandais. Son prototype : un vélo antipollution qui a vu le jour début 2017. Cette formidable innovation lui vient d’un constat alarmant. La pollution est responsable de la mort de 1,6 million de personnes en Chine chaque année, soit plus de 4000 par jour.

Comment ça marche ?

L’invention est dotée d’une technologie d’ionisation positive. Le créateur a installé un véritable purificateur d’air sur le guidon du vélo. Le système repose sur des mini capteurs solaires et sur l’action du cycliste qui pédale. Cela actionne un filtre qui aspire, nettoie et purifie les poussières et les particules fines environnantes grâce à cette green technologie.

 

pedaler-depolluer-nouveau-velo-purificateur-air-sauvages-smog-free-bikers

 

Cette innovation permet d’encourager les citadins à se déplacer à vélo.

Ces déplacements peuvent donc réduire la pollution. Cette invention permettra de faire du sport même en cas de fort pic de pollution. L’atout majeur de cette innovation est de transformer le moyen de transport citadin en purificateur ambiant. Daan Roosegarde s’est exprimé en disant : « nous devons tous participer à rendre nos villes meilleures pour notre santé ». Ainsi, les grandes villes très polluées comme Pékin ou New Delhi pourront à l’avenir se doter de ces vélos afin de se désengorger des particules polluantes très nocives pour les habitants.

 

Pédaler pour dépolluer.

Faire le choix de se déplacer à vélo en ville est déjà un engagement responsable pour réduire la pollution. Grâce à ce vélo, cela permettra à chacun d’avoir un impact positif sur la qualité de l’air en ville. Il s’agit donc également d’un excellent moyen d’éveiller les consciences des citadins.

Crédits photos : Studio Roosegaarde
Article de Marc GILLES.
Partager: